Recherche X Stars


Vidéos X Gratuites

X Stars en Ligne







Dorcel Cub




Masturbateur Dorcel Girls
X Stars dans ' Eloge de la Chair '. Récit d'un film par Jack Tyler.

X Stars dans ' Eloge de la Chair '. Récit d'un film par Jack Tyler.


Critique de la chair

L’exercice est inédit : apporter mes réflexions sur l’aventure d' "Eloge de la chair" plusieurs mois après son aboutissement. Je vais tâcher de ne pas trop me répéter, car j’ai déjà tout dit sur le tournage dans mes chroniques. Je vais essayer d’apporter un éclairage différent, plus analytique sans doute et plus serein, les querelles de personnes étant à ce jour oubliées.

En avril le film est sorti en DVD et il sera programmé sur Canal + vraisemblablement en octobre prochain, soit moins d’un an après le début du tournage. En terme de production comme d’un point de vue artistique, c’est une réussite. En ce qui me concerne j’aurais beaucoup appris, autant sur moi et ma façon de faire, que sur mes rapports aux autres, à ce métier, aux filles et aux garçons que je dirige. J’ai franchi un cap important en matière d’intensité, de précision, de mise en scène, de cadrage. J’aurais appris également que je ne peux pas collaborer avec n’importe qui. J’ai besoin pour mener à bien mon projet créatif que s’élabore une véritable relation de travail avec mes acteurs et mes actrices. Qu’ils me fassent entièrement confiance et se livrent corps et âme en se sentant véritablement impliqués dans le film et dans le personnage qu’ils auront à interpréter, qu’ils soient à l’écoute de mes intentions de metteur en scène.

"Eloge de la chair" a recueilli beaucoup d’éloges (sic), et ce grâce en partie à la direction d’acteurs, qui fait exister les personnages et dresse une atmosphère tangible dans le film. Ou plus exactement deux atmosphères : celle de Tenerife et celle de Paris. En ce sens, le film doit beaucoup à l’interprétation de mes deux princesses principales : Tiffany Hopkins et Terri Summers. Mais ce fût Katy Caro la grande surprise de ce tournage. Apreté et précision du jeu : sans aucun texte à dire, Katy a réussi à composer et improviser un personnage, celui d’une jeune femme amoureuse et désespérée, furieuse et embrasée. En un mot : jalouse. C’est pour se venger d’Adam (Phil Hollyday) qu’elle va baiser Patrick (Olivier Sanchez). (Et je tiens à remercier au passage Max Noizet d’abord de m’avoir confié ce projet et ensuite d’avoir tant insisté aux Canaries, pour que je tourne cette scène - Max en bon producteur qui veut toujours rajouter du cul dans un film porno ; et il a raison ! Dès lors que la scène peut s’intégrer à l’histoire…).

Bon, cette histoire de vengeance relève d’une psychologie un peu tordue, mais personnellement il m’est arrivé il y a longtemps de faire l’amour à une fille pour effacer la partie de cul que je venais d’avoir avec une autre... Pourquoi la baise ne serait-elle pas thérapeutique ? Pour en revenir à Katy, je n’ai eu aucune nouvelle d’elle depuis le tournage, je ne sais même pas si elle a poursuivi sa carrière. En tout cas sa performance de jeu prouve encore une fois que le cinéma est un art universel. Et vu la précision et l’intensité de son jeu que le fait d’interpréter un rôle peut fasciner un grand nombre de gens. Idem pour mademoiselle Hopkins : elle a sans doute compris maintenant ce que je recherchais. Tiffany m’a dit des choses sur "Eloge de la chair" qui m’ont beaucoup touchées. Elle m’a offert une prestation remarquable, qui n’a pas de prix à mes yeux. Car je ne demande pas que de niquer aux filles, je veux qu’elles incarnent des personnages. C’est essentiel. Avec Terri, nous avons passé deux heures à discuter de son rôle, du rapport amoureux que je voulais les voir jouer avec Andrea - le fait qu’ils soient ensemble dans la vie simplifia les choses, bien sûr - et Terri a livré une prestation remarquable. (Pour la petite histoire, elle est tombée enceinte durant le tournage, ce qui me rend fier et signifie qu’ils ont fait l’amour avec capotes pour moi, et sans dans l’intimité…)

Mon intérêt se porte en premier lieu sur les filles, naturellement, mais je n’oublie pas les mecs. J’attache beaucoup d’importance au physique des garçons et avec Phil, Greg et Andrea, ma foi j’ai eu du haut de gamme - et en plus ils jouent bien, le hard autant que la comédie. Ah oui, vous devez être surpris que je dise : jouer le hard. Mais j’ai appris une chose en tournant ces putains de gonzo pour Colmax - vous pouvez aller consulter mon site pour avoir tous les détails sur cette expérience - le sexe dans le porno est du faux sexe (et pire encore dans le gonzo). Les filles ne jouissent pas, les mecs ne bandent pas. Ou plus exactement ils bandent, mais pour maintenir leur érection, doivent exercer une gymnastique mentale des plus pointues. Par exemple, si vous vous retrouviez avec deux nanas disponibles, très jolies et super-bandantes, que vous commenciez à vous emballer tous les trois, vous auriez la bite raide en trois secondes et bien les hardeurs, non. Ils réfrènent leurs pulsions, ils contrôlent et au final ça doit rendre dingue. Mais s’ils ne le faisaient pas, s’ils se comportaient comme vous et moi, c’est-à-dire s’ils se laissaient aller dans le désir et l’émotion, ils jouiraient en moins de deux - comme vous et moi. Ce qui fait que j’ai un respect indéfectible pour eux. Bien sûr, il y a aussi la présence de la caméra (et le cas échéant du staff qui va avec) qui doit jouer un rôle inhibant.

Pour les filles, le côté truqué c’est l’orgasme : les filles ne jouissent jamais. Déjà dans la vie c’est pas à tous les coups, alors sur un porno, avec des poses pas toujours très naturelles, des interruptions pour raison technique, un partenaire un peu brutal (voire plusieurs), la présence de l’équipe (même si ce n’est pas le cas sur mes tournages vu que je travaille seul), c’est quasiment impossible, sauf miracle - une complicité particulière avec le mec, une disponibilité mentale, la pleine lune, une gaieté surnaturelle, etc. La seule façon je crois d’avoir ce fameux orgasme, c’est de le prévoir : se mettre d’accord avec la fille, établir ensemble la façon d’arriver à la jouissance, les conditions, etc, qu’elle puisse fantasmer librement... Sur mes gonzos, je l’ai obtenu d’une fille : elle s’est masturbée jusqu’à l’orgasme. Et je vous jure qu’il y a une différence. Même ma caméra l’a sentie : j’ai eu de la condensation sur l’objectif pendant la prise, je n’en revenais pas.

Dès lors que la vérité de l’acte demeure inaccessible, la mise en scène est légitimée : autant tout inventer, tout jouer, puisque de toute façon il est impossible de capter l’essence même de l’acte amoureux. Cet échec touche aussi le gonzo, qui à l’origine devait offrir le témoignage brut de l’acte sexuel et qui est obligé désormais de pousser le truc encore plus loin pour atteindre le degré d’intensité requis : baffes dans la gueule, battes de baseball dans le cul, bukkake, humiliations et sévices en tout genre. La fille ne jouit pas, alors martyrisons-la - et laissons croire qu’elle adore ça.

Tout ça pour dire que mon but au départ quand je me suis lancé dans le porno, c’était ça : enregistrer l’orgasme féminin. Et bien ce but, je l’ai abandonné. En revanche, j’ai découvert ce dont j’avais l’intuition, et "Eloge de la chair" en est la démonstration, à savoir que le porno ça pouvait être du cinéma. Le porno peut nous parler de la vie, de l’amour, de tout ce qui irrigue nos cerveaux, de tout ce qui mène le monde - et le sexe en fait partie. Le désir, l’amour, le sexe, sont prépondérants dans nos vies, qu’on le veuille ou non. Parler de sexe, c’est aussi parler de frustration. C’est parler de bonheur, d’espoir, de chagrin et de tristesse.

Le porno peut nous parler de nous. Encore faut-il en avoir l’ambition. Il n’y a pas de problème avec la représentation du sexe. Cependant aucun de mes amis ne m’a fait de commentaires sur mon travail depuis que je fais du porno. Beaucoup de gens restent très réactionnaires vis à vis de ce métier. Or vous êtes quand même un certain nombre à vous masturber devant des films X. Ce que je souhaite, moi, c’est qu’en voyant "Eloge de la chair", vous oubliiez de vous masturber, que vous soyiez pris par l’histoire, les personnages, l’ambiance, l’esthétique du film et que vous le regardiez de bout en bout, fascinés presque. C’est ça que je recherche. C’est cette relation là au public que je voudrais établir. Bien sûr, par la suite, rematez le film et branlez vous autant que vous voudrez sur Tiffany, Katy, Terri ou Libellule, vous avez le choix, mais avant tout, je veux que vous éprouviez une émotion esthétique. Que vous ressentiez en voyant mes images ce que j’ai ressenti en les mettant en scène. Cet amour qui m’habite et que je mets dans mes films. Cette foi dans le cinéma. Cette recherche d’émotions inédites, émotions que j’arrache à la personnalité des filles qui jouent pour moi. Dans une interview, Tiffany disait que je travaillais avec mon cœur. C’est sans doute vrai - mon cœur et mes tripes.

Jack Tyler (18 mai 2006)
jack-tyler.net




Toutel'équipe autour de Tiffany Hopkins, Estelle Desanges, Katy Caro
et Tiffany Russo.





Greg Centauro, Tiffany Hopkins, Olivier Sanchez et Libellule/Priva.



Ambiance détente pour les 2 Tiffany, Russo et Hopkins et Katy Caro.



Tiffany Hopkins et Phil Hollyday en plein répet.


Greg Centauro et Tiffany Hopkins.


Elles sont craquantes, non ?




© photos - tiffanyhopkins.com



19-05-2006 par Jack Tyler



<< Précédente
Suivante >>



Retour à l'accueil des news



XStarsNews

Vidéo X du Jour
Valentina Bianco : Dilatations3
Valentina Bianco

Vidéo Explicite
Star du X
Valentina Bianco

X Star du Jour
Amanda Blow star porno
Amanda Blow

Coup de Coeur
SexToy Promo et 10%

Nouvelles Galeries Gratuites
galerie photos gratuites Sisley Haim
Sisley Haim
galerie photos gratuites Jessie Volt
Jessie Volt
galerie photos gratuites Aidra Fox
Aidra Fox
galerie photos gratuites Abella Danger
Abella Danger
galerie photos gratuites Keisha Grey
Keisha Grey
galerie photos gratuites Casey Calvert
Casey Calvert

TOP Videos X
Leslie Fox : baise sauvage et sodomie dévastatrice


Partenaires

X Stars World
Vidéos Stars du X

XStarsVOD
XStarsDvdX

Dorcel TV

MMM100

Videos Dorcel

Videos Porno

Videos Porno a Télécharger

BangBros

Au theatre Sucoir

EuroBabeIndex

Egafd

The Floating World

Eropolis

Erotix Mons

Film Porno du Jour
Chloe, 24 ans ... Couturière
Chloe, 24 ans ... Couturière

XStarsNews sur LSFRadio

Indécentes Voisines



X Stars XStarsWorld

© 2006-2016 XStarsNews

Infos Légales Liens Sexe Guest-Book Sondage X Stars Top Bannieres Flux RSS Contacts